Skip to main content

Évaluation des chaînes d’approvisionnement à la lumière des risques émergents

La nature intégrée des chaînes d’approvisionnement à l’échelle mondiale a clairement montré que les organisations doivent surveiller les risques émergents dans toutes les régions géographiques où leur chaîne d’approvisionnement fonctionne.

Les risques liés à la chaîne d’approvisionnement – internes et externes – menacent la continuité des activités et compliquent la gestion des opérations. Les organisations devraient prévoir la façon dont les environnements de la chaîne d’approvisionnement changeront et s’élargiront, mais cela devient de plus en plus difficile en raison de l’imprévisibilité des événements économiques, sociaux et politiques ainsi que des catastrophes naturelles.

Pour la plupart des gestionnaires de risques, l’élaboration d’un modèle pour quantifier le risque est un excellent point de départ. Si une organisation peut comprendre et mesurer l’incidence financière des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, elle peut prioriser les interventions et établir des contrôles. Voici quelques-unes des lacunes que les gestionnaires de risques oublient souvent lorsqu’ils évaluent les chaînes d’approvisionnement et les menaces auxquelles elles font face.

Envisager l’impact d’une menace mondiale

Par le passé, les organisations ont examiné les risques liés à la chaîne d’approvisionnement individuellement; maintenant, les gestionnaires de risques doivent adopter une perspective mondiale lorsqu’ils envisagent les vulnérabilités. Cette approche mondiale est plus nécessaire que jamais en raison de la pandémie de COVID-19 et des tensions commerciales croissantes à l’échelle mondiale.

En réponse à la pandémie de COVID-19, de nombreux pays se concentrent sur l’établissement de chaînes d’approvisionnement avec des entreprises locales pour maintenir l’accès à l’équipement médical et aux produits pharmaceutiques. Les restrictions relatives aux déplacements compliquent encore davantage les chaînes d’approvisionnement, et ces restrictions pourraient persister pendant une bonne partie de l’année prochaine.

Même lorsque la pandémie s’estompera, les organisations devront tout de même composer avec des relations entre les États-Unis et la Chine qui pourraient interrompre les échanges commerciaux internationaux. Cette volatilité a pour conséquence que de nombreuses organisations évaluent les avantages et les inconvénients d’un approvisionnement plus proche de leurs établissements.

Une chaîne d’approvisionnement intérieure comporte également son propre ensemble de risques, surtout si les entreprises ont été conçues pour fonctionner avec un approvisionnement international. Les répercussions financières des changements dans les chaînes d’approvisionnement peuvent être importantes en temps normal. En temps de crise, les coûts peuvent être encore plus élevés.

Les organisations doivent évaluer les avantages de ces projets à forte intensité de capital par rapport à leurs coûts. Pour de nombreuses entreprises, il peut être plus rentable d’atténuer les risques liés à la chaîne d’approvisionnement grâce à des plans d’approvisionnement de rechange et à une protection contre les pertes d’exploitation que de réorganiser leurs activités pour fabriquer ou produire au niveau national.

Calculer les contreparties de la centralisation

Les économies de coûts découlant de la centralisation de la chaîne d’approvisionnement peuvent ne pas valoir la peine si une perturbation menace la continuité des activités. De nombreuses entreprises ont développé un avantage concurrentiel grâce à leurs capacités en matière de chaîne d’approvisionnement, qu’elles soient centralisées, comme dans un modèle de réseau en étoile, ou qu’elles suivent un modèle juste-à-temps avec peu d’actifs pour réduire les stocks. Les contreparties et les avantages de la centralisation dépendent du secteur et de l’organisation.

La planification détaillée des immobilisations peut aider à diversifier la chaîne d’approvisionnement d’une organisation, soit en l’éloignant de la centralisation, soit en l’orientant dans ce sens, selon ses besoins. Les deux approches engendrent certains risques. Par exemple, le fait de se concentrer dans un endroit géographique peut exposer une entreprise à plus de risques de catastrophes naturelles. En parallèle, un maillon faible d’une chaîne d’approvisionnement mondiale sans redondance pourrait facilement se briser en raison d’un conflit régional ou d’un embargo commercial.

Les organisations devraient effectuer une modélisation des risques exhaustive et une analyse des répercussions concernant leurs chaînes d’approvisionnement afin de comprendre les points faibles, ainsi que les coûts probables pour prévenir ou atténuer les dommages causés par une interruption des activités.

Les enjeux sont élevés avec les risques liés à la chaîne d’approvisionnement en raison de la quantité de capital nécessaire pour les créer et les maintenir.

Tenir compte des risques à long terme

Il est relativement facile d’évaluer les risques à court terme, mais il est essentiel de consacrer du temps à l’évaluation des menaces à long terme. Les chaînes d’approvisionnement sont semblables à des toiles d’araignée. Vous pouvez réunir les décideurs dans une salle pour discuter du fonctionnement de la toile, tout en ignorant sans le savoir un fil qui assure la cohésion de la toile. Les gestionnaires de risques qui vont plus loin dans la compréhension de la dynamique de leurs chaînes d’approvisionnement sont mieux placés pour faire face aux risques émergents. Les risques liés à la chaîne d’approvisionnement sont multidimensionnels et peuvent inclure, entre autres, les risques liés aux biens, les risques divers, les risques maritimes et les risques liés à la cybersécurité.

Une analyse approfondie commence par l’évaluation des risques, des contrôles et des couvertures dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement ainsi que la recherche des lacunes. Les gestionnaires de risques doivent ensuite définir la façon dont eux-mêmes et leur organisation prévoient atténuer et transférer les risques liés à la chaîne d’approvisionnement. La nature complexe et à forte intensité de capital de certaines chaînes d’approvisionnement signifie que les stratégies d’atténuation des risques devraient examiner toutes les options, y compris des solutions alternatives de financement du risque et le recours à des compagnies d’assurance captives si les marchés traditionnels de l’assurance ne sont pas rentables.

L’évaluation des risques liés à la chaîne d’approvisionnement nécessite une équipe de spécialistes, incluant des ingénieurs, des actuaires, des comptables et des gestionnaires de risques. Les organisations qui mènent des études sur la chaîne d’approvisionnement peuvent aider à cerner les lacunes et à renforcer les contrôles et les couvertures en offrant un meilleur rendement du capital investi et une meilleure protection contre les risques émergents. Une approche globale des risques liés à la chaîne d’approvisionnement améliorera la résilience d’une organisation et aidera à réduire son coût total du risque.